5 choses à connaitre avant d’embaucher une femme de ménage

Les nombreuses obligations au quotidien imposent aujourd’hui bon nombre de foyers de faire en sorte de trouver une femme de ménage à domicile. Ce travail nécessitant une bonne technicité et beaucoup d’organisation, vous devez prendre en considération plusieurs points importants avant de faire appel à des employés de maison.

Définir les tâches d’une aide à domicile

 

Il est important de définir les tâches qui seront assignées à votre aide ménagère à domicile durant ses heures de ménage. Ménage, repassage à domicile, lessive, garde d’enfants à domicile, préparation des repas, baby-sitting après la sortie d’école, nettoyage des vitres, grand ménage… Les tâches ménagères pouvant être confiées à l’intervenante sont très variées. Il arrive aussi qu’en plus du service de ménage, votre fée du logis occupe la fonction d’auxiliaire de vie pour assister les personnes dépendantes et assurer tout ce qui est aide à la personne. La liste des corvées qui seront confiées à votre femme de ménage à domicile dépendra principalement de vos exigences ainsi que de vos besoins.

Choisir une bonne gouvernante

 

recruter une femme de ménageTrouver une employée de ménage compétente ne sera pas chose aisée. Vous devez confier votre domicile à une femme sérieuse et expérimentée en qui vous pourrez avoir une confiance totale. Pour être certain de dénicher la candidate parfaite pour faire le ménage et les petits travaux spécifiques, vous pouvez faire intervenir une agence médiatrice. Cette solution vous allègera d’ailleurs de la paperasse administrative relative à l’emploi direct d’une aide à domicile et vous donne la garantie d’avoir affaire à des personnes ponctuelles et un relais en cas d’absence de l’intervenante habituelle. Ici, vous serez en charge du paiement du salaire de votre aide ménagère seulement. En revanche, en tant que particulier employeur, de nombreuses obligations vous incombent comme la déclaration de votre salarié au centre national du Cesu, l’établissement d’un contrat de travail, etc. Mais ce statut vous ouvre droit à certains avantages fiscaux et sociaux. Une réduction d’impôt est de mise si toutefois vous respectez certaines conditions.

La rémunération du prestataire de services à domicile

 

Le tarif horaire du professionnel en aide au ménage dépendra de vos besoins. La loi fixe toutefois un minimum salarial. Tenez toujours compte du volume de travail assigné ainsi que du nombre d’heures de ménage nécessaire pour effectuer tous les services ménagers. L’expérience ainsi que la qualité de son travail doivent également être prises en considération. Le paiement d’une aide à la personne se fait généralement par chèque emploi service universel (Cesu). Sachez que le recours à des services à la personne, comme une aide ménagère, une gouvernante, une intervenante ou une auxiliaire de vie vous ouvre droit à une réduction d’impôt. Celle-ci est calculée à hauteur de 50% des dépenses que vous avez engagées dans l’année.

Opter pour une aide ménagère ponctuelle

 

En fonction de votre budget, vous avez la possibilité de recourir aux services d’un agent d’entretien en plus de votre femme de ménage. Cette dernière ne pourra probablement pas s’occuper du petit bricolage ou de certains travaux (lavage de vitre en hauteur…). Un aide ménager ponctuel pourra vous assister durant un ménage de printemps, dans votre projet de grand nettoyage, etc. D’ailleurs, si vous n’avez pas beaucoup de temps à allouer à l’entretien de la maison, le recours aux services à la personne représente un bon investissement.

Déléguer certaines formalités

 

Pour ceux qui souhaitent déléguer certaines formalités comme le recrutement, le remplacement ou la préparation du contrat de l’employé de maison, il reste l’option du mandataire ou d’une structure dédiée qui va servir d’intermédiaire entre la famille d’accueil et la femme de ménage. Selon les besoins et l’étendue des tâches qui seront confiées, le mandataire peut ainsi se charger de la recherche et de la sélection des employés. Cela passe par la vérification des compétences, les recommandations clients, etc. Le mandataire peut également se charger de l’élaboration du contrat de travail, la rédaction des fiches de paie ou encore les déclarations à l’Urssaf. Certaines sociétés proposent même de reverser les salaires et les cotisations sociales auprès de l’employé de maison. À noter que toutes les opérations seront précisées dans le contrat de mandat signé entre le client et le mandataire.

Dans tous les cas, le client reste l’employeur puisque le mandataire ne s’occupe que de la préparation des documents. Seul le client peut signer les contrats de travail, les déclarations et autres attestations, les demandes d’immatriculation, etc. Il revient également au client de verser le salaire et les cotisations sociales, même s’il est possible de déléguer cette tâche au mandataire. Enfin, c’est au client d’assumer les responsabilités en cas d’absence, de licenciement ou autres. Rappelons que si l’on choisit d’embaucher soi-même une femme de ménage, il faudra se charger de plusieurs tâches administratives, en respect du Code du travail, de la convention collective du particulier-employeur et de la grille tarifaire de la profession.