Comment cabrer en moto ?

Les amateurs de deux-roues aiment s’essayer à des figures sur leur moto. Le wheeling est l’une des figures les plus faciles à réaliser à condition bien sûr de connaitre quelques techniques de base comme le cabrage de la moto. Voici notamment quelques conseils à retenir à cet effet.

Bien s’entrainer avant de s’élancer

Les passionnés de moto ont pour la plupart déjà été nombreux à s’essayer au wheeling. Il faut d’ailleurs avouer que c’est la figure de base que tous les motards essaient de reproduire une fois qu’ils ont réussi à maitriser le cabrage de leur moto. Cette technique se réfère au même geste que les motards exécutent lorsqu’ils doivent franchir un obstacle, cela peut être des trous, des marches, etc. Déjà, pour réaliser le cabrage de la moto, il est important de se tenir debout sur les repose-pieds puis de s’exercer en se balançant d’avant en arrière avec une certaine rapidité.

Le geste devra être fluide, ce qui fait que le pilote doit être assez agile dans ses mouvements. Le pilote doit fléchir ses genoux lorsqu’il se balance vers l’avant de la moto afin d’exercer une certaine force sur la fourche et ainsi, comprimer les amortisseurs avant. Lorsqu’il se redresse, le pilote devra ensuite étirer les jambes et tirer sur le guidon avant de basculer en arrière. L’idéal est de s’exercer sur place, avec la moto qui tient encore sur la béquille avant de s’élancer.

Assurer le décollage

cabrer motoUne fois qu’on s’est familiarisé avec les mouvements, il convient de refaire le mouvement sur la moto en marche. La surface devra être plane et stable pour commencer, cela permettra au pilote de trouver plus facilement son équilibre. Pour marquer l’endroit où la roue avant va décoller du sol, on choisit de placer un petit caillou ou de faire une croix avec une craie. Le pilote devra ainsi se balancer d’avant en arrière avant d’arriver à la marque. Comme ce geste n’est pas toujours des plus évidents, il est important de s’exercer autant que nécessaire jusqu’à ce que le mouvement devienne naturel et que le corps soit bien rodé.

La difficulté réside dans la réussite du décollage de la roue avant. L’idée est de jongler avec l’embrayage et l’accélérateur. Le pilote doit appuyer sur l’embrayage jusqu’à faire patiner la moto au moment où il se balance en avant, il lui suffira de relâcher l’embrayage et appuyer légèrement sur l’accélérateur lorsqu’il bascule en arrière. À noter que le coup d’accélérateur doit être vif et rapide sinon, le pilote risque d’être éjecté de la moto. En effet, l’accélération va être doublée par le mouvement du pilote et si elle est trop poussée alors, la moto risque de se retourner. Une fois le cabrage effectué, il suffit d’appuyer fermement sur le frein arrière ou l’embrayage pour rabattre la roue avant sur le sol.

Toujours rester vigilant

Le wheeling promet de profiter de bonnes sensations, mais comme toute activité à moto, il ne faut pas oublier de bien se protéger avec les équipements adéquats. Le port d’une veste de moto, de renforts aux coudes et aux genoux ainsi que de casque de moto homologué est de mise. Il faudra également rester prudent dans les mouvements et de toujours respecter le Code de la route et les réglementations spécifiques aux motards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *