Comment choisir son automatisme de portail ?

L’installation d’un automatisme de portail ne promet que des avantages. Déjà, au niveau de la sécurité, mais aussi au niveau du confort d’utilisation et de la praticité. Comme il existe différents types de motorisation, il est important de la choisir en fonction du type de portail installé. Voici d’ailleurs quelques conseils à retenir à cet effet.

Le choix du portail

Avant de choisir sa motorisation de portail, il faut commencer par choisir son portail, car c’est de ce dernier dont dépend le type d’automatisme à utiliser. Que l’on choisisse d’opter pour un portail à battant ou coulissant, il est important de tenir compte de certains critères comme la matière, car on sait d’emblée que cela influe sur la résistance et le poids du portail. Un portail en PVC sera par exemple est assez fragile et risque de ne pas supporter la motorisation tandis qu’un portail en acier nécessite une motorisation plus puissante vu qu’il est assez lourd et imposant. Il faudra également tenir compte du climat de la région, un portail battant à deux vantaux nécessitera par exemple une motorisation plus performante s’il est fréquemment soumis au vent. Les portails coulissants pour leur part, sont plus résistants, mais requièrent plus d’espace de part et d’autre du portail pour en faciliter l’ouverture et la fermeture.

Le choix de l’automatisme de portail

automatisme de portail1Le choix de la motorisation de portail devra ainsi dépendre du type de portail, mais aussi de la fréquence d’utilisation et du type de performance recherché. Le moteur d’un portail qui s’ouvre et se referme deux fois par jour ne s’usera pas par exemple aussi vite que le moteur d’un portail qui s’ouvre et se referme plus de dix fois par jour. En ce qui concerne la vitesse d’ouverture, certaines motorisations sont plus lentes que d’autres, ce qui peut agacer, surtout pour ceux qui doivent patienter une dizaine de minutes sur la chaussée avant que le portail ne daigne s’ouvrir. Quant à l’esthétique, on a le choix entre une motorisation discrète, enterrée ou semi-enterrée et dans tous les cas, il faudra compter avec quelques travaux de maçonnerie et d’électricité. Pour les portails à deux vantaux, il faudra penser à installer deux motorisations afin de mieux les soutenir et surtout pour optimiser l’ouverture du portail.

La motorisation à vérin est de loin la plus performante et elle s’adapte aussi bien aux portails moyens qu’aux portails lourds. Discrète, compacte et facile à installer, ce type de motorisation est cependant un peu lent. Installée sur un mur ou sur un poteau dans le prolongement du portail au moyen de fixations solides, ce type de motorisation s’adapte à tous les types de portail. La motorisation à bras pour sa part, s’adapte à tous les types de portail et gagne à être appréciée par son mouvement, plus rapide, que ce soit à l’ouverture ou lors de la fermeture. Elle est cependant plus encombrante, mais ne nécessite pas de fixations spécifiques, car la traction des vantaux se fait de manière automatique. S’il existe une large variété de motorisation, l’automatisme de portail de la marque faac se révèle tout particulièrement intéressante pour ceux qui recherchent une motorisation performante et facile à installer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *