Comment financer votre projet d’entreprise

44 % des Français déclarent que le manque de moyens est ce qu’il les empêche de créer leurs compagnies. Ce chiffre rendu public par une étude de Weebly et Opinionway en 2018 est sans appel. Malgré les nombreuses facilités administratives mises en place, l’argent reste bel et bien un frein majeur à l’essor des entrepreneurs.

Peu de banques acceptent d’investir dans le lancement d’un projet novateur… À moins que vous n’ayez de solides garanties, les établissements financiers ne se rangeront pas de votre côté. Paradoxalement, si vous aviez lesdites garanties, vous n’auriez pas besoin d’eux…

Dépité par ces refus systématiques, vous êtes à deux doigts de jeter l’éponge. Avez-vous songé à sortir des sentiers battus ? Êtes-vous au courant que le financement d’entreprise peut se faire autrement que par un prêt bancaire ?

Si vous avez répondu non, vous êtes au bon endroit. Cet article est exactement ce qu’il vous faut.

Solliciter vos proches

En anglais, les entrepreneurs désignent cette pratique par le doux nom de love money. Il est question de contacter des personnes qui vous sont proches et de leur demander une aide financière. Qu’il s’agisse de dons, de prêts ou même d’achats d’actions, le love money permet de se constituer un petit bas de laine.

Par timidité excessive ou par peur du rejet, de nombreux entrepreneurs débutants n’ont pas le courage de se tourner vers leurs proches. Le courage qui les habite quand ils défendent leurs projets face à des banquiers costumés disparaît en face de leurs mamies. Autour de vous, nombreuses sont les personnes qui ne demandent qu’à vous épauler. Il vous suffit juste de faire le premier pas…

À moins que vous ne soyez issu d’une famille richissime, ne vous attendez pas à obtenir des milliers d’euros par le biais de cette stratégie. En outre, comme avec les banques, si vous étiez né avec une cuillère en or dans la bouche, vous ne seriez pas en train de lire cet article…

Recourir au crowdfunding

KissKissBankBank, KickStarter, Hello merci, MicroWorld, Patreon… Sur ces plateformes, les entrepreneurs peuvent obtenir des euros de la part de générateurs donateurs. En échange d’actions dans le capital, de Goodies ou tout simplement par adhésion à la cause, des anonymes du monde entier financent des projets lucratifs ou sociaux.

Grâce au financement participatif, de nombreuses entreprises ont pu voir le jour. Pour lancer la commercialisation de sa roue pour chats, l’Américain Sean Farley a collecté 117 000 USD sur KickStarter. Sachez qu’il est loin d’être le seul à avoir concrétisé son rêve de cette manière. S’ils ont réussi, pourquoi pas vous ?

Participer aux concours d’entrepreneuriat

Encore une fois, se lancer dans un projet d’entreprise n’est pas une mince à faire ! Pour pallier à vos divers besoins financiers, les concours d’entrepreneuriat restent une alternative totalement différente des précédentes qui mérite de faire le tour du sujet.

Difficile de convaincre les établissements financiers sur la ténacité de votre projet d’entreprise ? Pourquoi ne pas essayer de tenir tête à des investisseurs particuliers à la recherche de projets pertinents pour investir sur le long terme ? Les concours d’entrepreneuriat sont d’excellents moyens afin de gagner quelques milliers d’euros en plus pour booster vos fonds et tout mettre en œuvre.

Le principe et le fonctionnement ? Il n’y a rien de plus simple puisqu’ils consistent à exposer très clairement votre business plan devant des investisseurs prêts à risquer gros si vous parvenez à les intéresser. Ce sont des concours nationaux ayant pour but d’épauler financièrement les nouveaux entrepreneurs. Vous serez en compétition et devrez être perspicace autant que possible pour témoigner de l’ampleur et de la valeur de votre projet. Après délibération, les résultats sont communiqués au grand public et le financement est ensuite versé à l’heureux gagnant en guise de part d’investissement.

Les concours d’entrepreneuriat n’attirent pas forcément beaucoup de monde au vu des contraintes de temps qu’ils peuvent représenter. Entre la préparation des documents et des maquettes requis, ainsi que la garantie des résultats, il est parfois plus tentant de se tourner directement vers le crowdfunding ou le love money. Toutefois, il ne faut pas minimiser l’envergure de ce type d’événement, ainsi que la notoriété que vous pourrez gagner même si vous ne remportez pas la course. D’autre part, il convient de préciser que certains concours d’entrepreneuriat ont pour objectif de lancer de nouvelle graine dans le business et ne demandent donc pas de contrepartie.

Autres moyens de financement

Le love money, les concours d’entrepreneuriat et le crowdfunding permettent à toute personne ambitieuse et travailleuse d’obtenir des fonds pour son entreprise. Cependant, il convient de noter que d’autres voies de financement sont possibles.

Les Business Angels et Venture Capitals injectent des fonds dans des start-ups prometteuses en échangeant des actions dans leurs capitaux. Pour garder la mainmise sur votre structure, une autre option est possible : économiser dur pour financer votre projet.