Est-il nécessaire d’avoir un sponsor local pour créer une entreprise aux EAU ?

Il existe une grande confusion quant aux différents types d’entreprises pouvant être créées aux EAU par un entrepreneur étranger. La nécessité de faire appel à un sponsor local pour créer une entreprise aux EAU est également complexe.

Avez-vous besoin d’un sponsor local pour créer une entreprise aux EAU ?

La réponse dépend du type d’entreprise que vous choisissez de créer et du fait qu’elle soit basée sur les EAU ou sur la zone franche. Ce sont les deux facteurs clés qui déterminent s’il faut ou non un sponsor local pour créer une entreprise.

Un sponsor local est une obligation si un entrepreneur étranger souhaite établir son entreprise dans le continent des EAU. Le sponsor doit être un ressortissant des EAU. Mais ce n’est pas le cas des zones franches. Si l’entreprise doit être créée dans les EAU, les 51 % de l’entreprise seront tenus par le sponsor local. Ils reçoivent une commission de sponsor qui est convenue lors de la création de l’entreprise.

Donc, si un entrepreneur envisage de créer une entreprise aux EAU, il est important de connaître les procédures. Les entreprises peuvent être créées dans les EAU continentales par le biais d’un parrainage individuel, d’un parrainage d’entreprise, d’un agent de service local.

Parrainage individuel

À partir du nom, nous pouvons deviner ce qu’est le parrainage individuel. Il s’agit d’un sponsor local qui détient 51 % du capital de votre entreprise. Cette personne doit être âgée de plus de 21 ans et peut être un homme ou une femme. Elle a le pouvoir d’exploiter ou non une entreprise dans le même domaine que vous. Mais ce parrain individuel doit être soit un professionnel, soit un employé du gouvernement émirien ou un homme d’affaires.

Mais dans ce type de parrainage, il existe une autre option importante. Le sponsor peut remettre la procuration et donc le contrôle total de l’entreprise à l’entrepreneur étranger et demander des honoraires annuels fixes au sponsor.

Parrainage d’entreprise

Il s’agit d’un parrainage individuel, mais ici, le sponsor local est une société locale des EAU. Et elle détient la part de 51 % de votre entreprise.

Agent de service local

Un agent de service local est requis lorsqu’un professionnel, par exemple un médecin, un ingénieur ou un comptable, souhaite créer une entreprise aux EAU offrant son service professionnel expert. L’agent représentera la société dans tous les travaux administratifs et traitera avec les représentants du gouvernement et les ministères pour le compte de la société. Il ne détient pas 51 % des parts de votre entreprise, mais reçoit plutôt des frais fixes annuels. Cela peut varier en fonction de leurs activités ou des services qu’il apporte à l’entreprise.

Pour l’entrepreneur étranger, la possibilité de détenir à 100 % la part de son entreprise est de s’implanter dans des zones franches.

S’implanter dans une des zones franches pour détenir à 100 % votre entreprise

C’est la meilleure option pour que l’entrepreneur étranger possède une part complète de son entreprise. Les zones franches sont la zone des EAU qui se voit offrir l’avantage de créer une entreprise détenue à 100 % par des expatriés et bénéficiant d’une exonération totale de l’impôt des particuliers et des sociétés. Et aussi le rapatriement complet du capital et des bénéfices.

Créer une entreprise aux EAU avec une licence de services professionnels

C’est la seule possibilité pour un entrepreneur étranger de créer une entreprise aux EAU en dehors de la zone franche et détenir 100 % des activités. Une licence de services professionnels est fournie aux fournisseurs de services et aux entreprises de services professionnels. Comme ils n’ont pas besoin de sponsor local, ils sont mis en place par l’intermédiaire d’un agent national qui perçoit des frais, mais ne détient aucune part en pourcentage de l’entreprise.

Sociétés à responsabilité limitée détenues à 51 % par un sponsor local

Les entreprises qui détiennent une licence commerciale ou industrielle et qui souhaitent exercer des activités sur le marché local, y compris la vente au détail/le commerce, doivent former une société à responsabilité limitée. De plus, le nombre de types d’entreprises créées par les sociétés à responsabilité limitée est réduit, à l’exception des secteurs des banques, de l’assurance et des investissements, mais détenu à au moins 51 % par des ressortissants des Émirats arabes unis. Mais les bénéfices ne sont pas partagés.