La CNIL fournit des conseils sur la maitrise de réputation en ligne

Les enjeux de la réputation en ligne sont aujourd’hui capitaux pour les entreprises. En effet, le moindre bad buzz pourrait engendrer un impact conséquent sur leur chiffre d’affaires. Et même pour les particuliers, elle devient aussi de plus en plus importante car avant de recruter les employeurs se renseignent souvent sur la personne dans les moteurs de recherche et sur les réseaux sociaux.

Face à cette contrainte liée à internet, la CNIL ou Commission nationale de l’informatique et des libertés proposent aujourd’hui différents conseils afin de mieux gérer son e-réputation.

La CNIL préconise une meilleure gestion des contenus publiés sur la toile

Pour une entreprise, même une petite négligence sur les contenus qu’elle publie sur le web ou sur les réseaux sociaux pourrait ne pas être sans conséquence. Et ce qui est le plus dangereux, c’est qu’une fois en ligne, un texte, une vidéo ou une image pourrait être très vite relayé. En conséquence, il devient impossible de les faire disparaitre sur la toile. Pour éviter cela, la CNIL préconise une meilleure gestion  de ses communiqués officiels en ligne.

Utiliser des outils pour faire une veille en ligne

A tout moment, des informations liées à une entreprise, une institution ou une personnalité publique pourraient être diffusées sur le web. Afin de mieux les anticiper, la CNIL propose l’usage d’outil de veille en ligne. Le plus grand avantage de ce logiciel, c’est qu’il ne sert pas seulement d’alerte. Avec certaines applications, on peut même remonter jusqu’à la source de la personne qui a publié des informations sur soi.

Les recommandations de la CNIL en cas de présence de contenu malveillant

Sur internet, on peut diffuser n’importe quel type d’informations qu’elles soient vraies ou fausses. Si des contenus compromettants vous concernant sont donc publiés par un tiers, la CNIL recommande d’abord un accord à l’amiable. Si cette démarche échoue, il est possible d’effectuer un recours au RGPD ou Règlement général sur la protection des données. Pour le faire, il suffit tout simplement d’informer la CNIL en leur envoyer l’URL du contenu malveillant.

Les avis de la CNIL sur les agences spécialisées dans l’E-réputation

La CNIL recommande le recours aux services d’une agence qui se spécialise dans la gestion de la réputation en ligne d’une entreprise. Toutefois, elle propose de faire le bon choix avant de débuter quelconque prestation. Pour la CNIL, une agence fiable qui pourrait gérer l’e-réputation d’une enseigne devrait :

  • Bien connaitre la démarche relative au RGPD : si elle connait bien à la lettre cette règlementation, l’agence pourrait mieux assister son client en cas de présence de contenu malveillant à son encontre.
  • Connaitre les différents recours pour supprimer des contenus sur les moteurs de recherches et les réseaux sociaux : outre une plainte auprès de la CNIL, il est aussi possible de demander directement la suppression d’une information sur le site concerner (Google, facebook, Instagram…). De ce fait, une agence qui maitrise parfaitement cette technique  est potentiellement fiable.