Optimisation SEO des images : comment améliorer son référencement ?

Depuis cette année 2018, la partie image dans le référencement d’une page ou d’un site est devenu incontournable. En effet, comme l’interface google image s’est amélioré, il existe des moyens stratégiques permettant à tous de mieux se positionner. L’image était auparavant un détail pour embellir les pages, il est désormais une véritable clé de référencement. Mais comment faire pour optimiser ses images pour un meilleur positionnement ? C’est ce que nous allons tenter de découvrir dans cet article.

Les astuces de bases : nom, taille et format

Avant de télécharger vos images sur un site, il faut les renommer de manière à intégrer les mots clés qualitatifs pour le positionnement. Le mieux c’est de donner des noms en anglais, qui est la langue des moteurs de recherche. Il ne faut pas omettre de bien remplir les balises ALT : une meilleure précision permettant d’intégrer des mots-clés supplémentaires.

En ce qui concerne la taille, plus l’image sera grande et plus le temps de chargement sera long. Les lecteurs préfèrent nettement les pages qui s’ouvrent rapidement. L’image ne doit pas nécessiter un énorme débit d’internet pour s’ouvrir : on devrait y accéder facilement sur smartphone comme sur ordinateur.

Généralement on utilise, deux types de fichiers pour les images destinés pour le web : le JPEG ou le PNG. On reconnait généralement le JPEG comme un standard car il a un taux de compression élevé sans altérer la qualité de l’image. On se sert du PNG pour des images plus petites sans détail comme les logos ou icônes.

Contenu autour de l’image

L’amélioration de Google image en début d’année a permis à plusieurs acteurs, précisément l’e-commerce de relancer leur référencement dans ce sens-là. L’optimisation classique est le premier à permettre la visibilité sur internet. Généralement on parle de l’ajout d’un titre sous les photos miniatures qui décrit le contenu de l’image. Dorénavant, il y a d’autres moyens stratégiques permettant d’optimiser ses images.

Le contenu autour de l’image est en réalité pris en compte par l’algorithme de Google Images permettant ainsi de déterminer le positionnement et les mots clés des images. Si votre contenue rédactionnelle est correctement référencée, il faut aussi tenir compte des images. Ce sont ses contenus rédactionnels qui doivent correspondre avec le contenu de l’image. Ainsi, l’optimisation du contenu est un moyen fiable de référencer plusieurs images et d’occuper par la suite plusieurs places sur la SERP.

La structuration des données : pour les produits et les recettes

Spécialement sur smartphone, on reconnait deux types de données structurés : les produits et les recettes. Un trafic de qualité des images propose un affichage renseignant sur le prix, les avis, la disponibilité, la marque et bien sûr, une description de l’image. Les robots du moteur de recherche ont besoin de données bien structurées pour faire le lien entre l’image lui-même et son entourage.

Selon François Bontemps, un chef de projet marketing et SEO de la redoute, les micro données schéma sont considéré comme un lien nécessaire à établir entre un ou plusieurs images avec les informations qui les entourent.