Quel est les différences entre l’e-commerce et le dropshipping ?

Le commerce en ligne pèserait aujourd’hui près de 100 milliards d’euros de CA pour une croissance moyenne de 13.5%. Outre les grandes enseignes, les petits e-commerçants peuvent aussi avoir leur part de gâteau s’attaquant à une niche de marché.

Avant de se lancer dans ce business, beaucoup se demandent qui est mieux, ouvrir son propre commerce en ligne ou bien opter pour le dropshipping.

Tout ce qu’il faut savoir sur l’e-commerce en quelques lignes

L’e-commerce est comme une boutique physique. La seule différence, c’est que dans un magasin, le client reçoit immédiatement le produit après son achat. Pour la commerce en ligne par contre, il faudra attendre quelques jours.

Les différentes formes de e-commerce

  • Créer sa propre boutique :

C’est la pratique la plus courante. Il consiste à créer un site e-commerce pour ensuite y intégrer ses catalogues de produits. Ouvrant à une tâche assez lourde, c’est au rôle du gérant de se constituer un stock, de gérer les commandes, d’assurer le SAV et de mener les campagnes webmarketing.

  • Vendre ses produits sur des places de marché :  

En vendant ses produits sur une Marketplace, l’e-commerçant pourrait avoir plus de flexibilité côté marketing et communication car il gagne déjà en visibilité. Aussi avec certaines places de marché comme Amazon, il serait tout à fait possible de ne pas avoir de stock et de ne pas gérer les expéditions car ce sont eux qui s’en charge. Le seul inconvénient avec cette pratique, ce sont les commissions prélevées par la place de marché qui sont pour la plupart très exorbitantes.

Les différences du dropshipping par rapport à l’e-commerce

Le dropshipping est un concept assez révolutionnaire et plus sécuritaire côté financier. Avec cette pratique, on n’a pas à gérer les approvisionnements auprès des fournisseurs car on a zéro stock. A part cela, on peut pratiquement vendre tout ce que l’on veut et on ne paie le fournisseur qu’une fois la commande bouclée.

Même si le dropshipping est largement plus flexible qu’ouvrir un site e-commerce, il ne s’improvise pas. Avant tout, avant d’ouvrir sa boutique en ligne, il est obligatoire de faire une étude de marché. A part cela, côté opérationnel pour faciliter la gestion des commandes et l’importation des produits il faut utiliser des outils comme Dsers ou Oberlo. A part cela, pour réussir le lancement de son business, il faut parfois entreprendre une formation spécifique.

Qui des deux est le plus rentable ?

Si vous comptez vendre des produits que vous n’avez pas vous-même créer (vêtement, appareil high tech, smartphone…), le mieux c’est de faire du dropshipping car c’est plus simple. Par contre si vous avez créé votre propre marque, le mieux c’est de recourir à la création d’un magasin en ligne.